?

Log in

hockthebook
31 March 2011 @ 10:20 am
Une histoire de toilette
 
 
Current Mood: embarrassedembarrassed
 
 
hockthebook
22 February 2011 @ 07:55 am
"Écrire, c'est mettre en ordre ses obsessions."
Citation de Jean Grenier, extrait de Albert Camus

Ma plus grande passion est l'écriture. Tous les jours, j'écris. Sur le blog, sur les forums, sur mes histoires ou tout simplement dans mon journal. Peu le savent mais j'ai un grand projet, un roman qui se promène dans ma tête comme une obsession depuis des années. Son histoire a bien changé, a bien muri ; et pourtant, je suis toujours aussi incapable de l'écrire. Impossible d'aligner les moindres mots. Pourtant, jamais elle ne me quitte.

Alors pour l'heure, j'écris d'autres choses, beaucoup moins sérieuses. J'écris des fanfictions. Qu'est-ce que c'est ? Une fanfiction est une fiction écrite sur un univers déjà existant : un livre, un film, une série TV, un manga, une bédé, une musique... Cela permet de faire continuer le rêve ou d'interpréter des histoires secondaires. Depuis le début, j'ai terminé cinq fanfictions sur toutes celles que j'ai entamées.
Depuis le début du moins de janvier, j'ai commencé une nouvelle fanfiction qui avance bien. Pour tout vous dire, j'en ai déjà écris plus de 80 000 mots, ce qui est une très belle avancée pour seulement deux mois d'écriture ! J'espère pouvoir achever la première partie bientôt afin de me remettre à publier mes histoires sur internet.

Et si j'ai l'inspiration pour écrire, j'ai également beaucoup d'inspiration pour dessiner. Aussi j'ai déjà composé plusieurs illustrations de mes histoires, que je souhaiterai vous faire partager. De ce fait, je vous invite à aller sur mon deviantART.

http://lusionelle.deviantart.com/

Lorelei Kitazume
 
 
Current Mood: creativecreative
 
 
hockthebook
17 February 2011 @ 08:23 am
Happy birth..efly
Ne dites rien ! Mais plutôt...
Rappelez-vous la chanson dans Alice au pays des merveilles :
Un joyeux NON anniversaire, à vous ! à vous !
Tags: ,
 
 
hockthebook
15 February 2011 @ 07:25 am


 
Comme j'avais prévenu, ce blog est la réunion de tout ce qui m'intéresse et tout ce que j'ai envie de partager. Je ne fais plus vraiment de blogBD mais parfois l'envie me reprend... Je profiterai donc de ce blog pour poster quelques petits billets du genre. (Et il n'y aura pas de DeviantART du jour à ces occasions.)
 
 
Current Mood: sicksick
 
 
hockthebook
14 February 2011 @ 01:20 pm
"A table comme en amour, le changement donne du goût."
Proverbe provençal

Je ne suis généralement pas pour cette fête... sauf quand, bien sûr, je reçois quelque chose (qui a dit que je n'aimais pas recevoir des cadeaux ?). Pourtant, cette année, je vais profiter de tenir ce blog pour poster quelque chose adéquat.
En fait, c'est principalement grâce à/par le biais de/à cause de Feeyuu et de son concours que j'ai décidé de poster ce billet. Pour tout vous dire, j'ai participé à ce concours, dès mon réveil (oui car je me suis réveillée très tôt et j'ai eu l'inspiration pour). Cependant, je n'ai rien fait d'extraordinaire, c'est même pas beau/grandiose/remarquable/impressionnant. J'ai juste fait dans le style de mon ancien blogBD en couleurs. Mais comme je tiens à faire de la publicité pour les éventuels dessinateurs qui passeraient par ici, je le mets quand même.


 
L'idée est de dessiner/photographier/sculpter/etc. le potentiel candidat au cœur d'un des deux personnages principaux de la miss : sa feeyuu ou alors sa taupe. J'ai pour ma part choisi sa taupe et mon Topamoa est justement à sa porte, prêt à sonner et prévenir sa belle pour lui offrir un petit bouquet de fleurs modestes.
La deadline est décidée pour le 14 mars donc vous avez tout un mois pour vous faire beaux !
Le/la gagnant/e aura droit à un dessin à l'aquarelle.

Pour tout savoir sur le concours :
http://feeyuu.canalblog.com/archives/2011/02/14/20384954.html?t=1297683245124#c40724134

Je vous recommande d'ailleurs son blog qui est en fait ce qu'on appelle un BlogBD et qui consiste, comme le nom l'indique, à publier des strips sur un blog. Pour donner des exemples éloquents, j'évoquerai : Boulet ou encore Mady.
Le blog de Feeyuu est peut-être plus modeste mais toutefois très chouette à voir, et de ce fait, il n'y a qu'un seul clic à faire !

Le Taupe Blog, de Feeyuu :
http://feeyuu.canalblog.com/

---------------------------------------------------------------------
DeviantART du jour


Crédits :
Dessin
"Valentin at the front door", Lusionnelle,

DeviantART du jour
"Almagor-Raul St Valentine", d-clua,

 
 
 
Current Mood: creativecreative
 
 
 
hockthebook
"S'il n'y avait que sept merveilles du "monde" sur la terre, cela ne vaudrait pas la peine d'y aller voir."
Citation de Jacques Prévert, extrait de Fatras.

Comme j'aurais plein de choses à raconter. Comme la fois où mon père et moi sommes partis en excursion à Can Tho, qu'on a voulu prendre le bus et qu'on s'est retrouvé en panne en plein milieu de l'autoroute sous un soleil flambloyant et sans aucune autre solution que d'attendre qu'un autre bus n'arrive à notre rescousse... Ou encore quand mon amie et moi nous sommes retrouvées coincées dans l'hôtel parce que les propriétaires nous avaient enfermées de l'extérieur et ne sont pas venus travailler le jour en question...
Je pourrais aussi détailler tout ce que j'ai pensé de tout ce que j'ai vu et étaler ici des dizaines de photos. Mais ce serait tellement encombrant que je ne me vois nullement la capacité, l'envie et le besoin de le faire.

J'ai adoré ce voyage. J'avais déjà beaucoup aimé mon premier séjour de deux semaines en compagnie de mon père il y a quelques années. Nous n'étions pas restés sur Ho Chi Minh, on avait plutôt fait un petit trip autour de quelques villes dont Hue - où j'ai gardé de très beaux souvenirs. Cette année, j'ai rencontré une fille qui a également un père vietnamien et qui est déjà allée au Vietnam comme moi. On a donc décidé très vite de revenir dans ce merveilleux pays ensemble pour deux semaines et on s'est cantonnées à la ville d'Ho Chi Minh (histoire de prendre notre temps et profiter de nos vacances là-bas plutôt que de courir de partout pour changer de villes).
Donc, il y a deux semaines, on a pris l'avion comme je vous l'ai raconté dans le précédent billet et on a fait nos premiers pas dans la capitale économique du Vietnam, autrefois nommée Saigon. D'ailleurs, dans la ville, on retrouve très souvent son ancien nom plutôt que sa dénomination actuelle : Ho Chi Minh.

Nous avons donc pris notre temps pour visiter : nous faisions environ deux-trois heures de visite et puis nous nous posions quelque part. On ainsi vu plusieurs beaux bâtiments comme Notre Dame qui est la copie de Notre Dame de Paris, comme vous avez du vous en douter (mais je la trouve vraiment bien moins jolie !). On a aussi vu l'Opéra, le musée de la guerre, la pagode de l'Empereur de Jade, le palais de la réunification, le marché de Ben Thanh, Cholon et le quartier chinois... On a également dîner sur un bateau mouche avec un accompagnement musical local... (Et croyez-moi, malgré tout, on aime toujours aussi peu la musique vietnamienne.)
De mon côté, j'ai pu croiser mon père parti en voyage lui aussi et ensemble, nous avons fait excursion pendant trois jours à Can Tho et ses environs. J'ai donc vu de mon côté le marché flottant du delta de Mekhong mais aussi une pagode cambodgienne et d'autres choses très sympathiques !
Et puis, on a également fêté le nouvel an chinois et vietnamien. Le 3 février, nous sommes donc passé à la nouvelle année asiatique, celle du chat pour les Vietnamiens, et celle du lapin pour les Chinois. De ce fait, laissez-moi donc vous souhaitez une excellente année !
Ces deux semaines sont passées très vite. J'ai mangé des plats absolument délicieux et à présent je l'affirme haut et fort : je préfère la nourriture vietnamienne à la nourriture chinoise ! Les soupes Phô, les riz sautés au poulet grillé, le boeuf barbecue et grillé, le riz gluant cuis dans les feuilles de banane, les banh bao... que de délices !
A présent je suis de retour à Xi'an et sa nourriture pigmentée... et je déchante un peu : si seulement j'avais pu rester là-bas !

D'ailleurs, ce post ne comportera qu'une seule image car mon hébergeur d'image que j'avais trouvé a été censuré depuis. (Voyez-vous toujours les images de mes précédents messages ?) Mais je vous promets, dès le prochain post, ce blog reprendra quelques couleurs !
Mais en attendant, j'ai préparé une galerie DeviantART pour mes photos, car je n'ai pas fait que flâner au Vietnam. J'ai pris quelques très jolies photos que je souhaiterai vous montrer. Il suffira de cliquer sur l'image ci-dessous pour vous retrouver sur ma page Deviant. Ensuite, cliquez sur gallery et vous verrez toutes mes photos.

Welcome in Saigon
 
-------------------------------------------------------------------------
DeviantART du jour

 
White
 
Crédits :
Photo
Welcome in Saigon, Lusionnelle,
Lulu
Dessin - DeviantART du jour
White, Oneone11,
oneone
 
 
 
Current Mood: tiredtired
 
 
hockthebook
24 January 2011 @ 12:18 pm
« Une fois rien, c’est rien. Deux fois rien, ce n’est pas beaucoup. Mais trois fois rien, on peut déjà s’acheter quelque chose, et pour pas cher. »
Citation de Raymond Devos.

Hier a été un grand pas…
…non pas pour l’humanité, mais pour moi. Et ça, c’est déjà quelque chose.
Figurez-vous qu’hier, j’ai enfin déserté mon appartement en Chine que j’occupais depuis Septembre et que je n’avais quitté que l’espace de deux nuits, au grand maximum. Hier, oui, hier, j’ai bondi hors de la Chine pour atterrir quelques heures plus tard à Ho Chi Minh Ville, capitale économique du Vietnam.
Le voyage a été long et fatiguant ; mais après avoir hiberné un mois entier, c’était prévisible. Sac à dos, sac à main et valise à roulette, je m’avançais à travers les multiples étapes de vérification de passeport ; d’étiquetage de valise ; de vérification de billet d’embarquement ; de passage de contrôle ; de vérification de passeport et de billet ; d’attente autour d’un café amer ; d’attente devant la porte d’embarquement ; de nouveau contrôle de billet et de passeport ; de passage vers l’avion ; de nouveau contrôle de billet avant le dernier tournant ; de faufilage dans le couloir de l’avion ; d’attente de l’envol ; d’attente du voyage ; d’attente de l’atterrissage ; d’attente du garage.
Arrivées alors à la première étape à l’aéroport de Ganzhou (Canton, Chine), on passe par une zone d’immigration et on rempli une fiche de sortie de territoire. Puis, on doit alors chercher la porte d’embarquement A pour les vols internationaux. On accède alors à la sortie de notre terminal et on demande notre chemin, on croise un panneau qui pointe le fond du terminal pour les transferts internationaux, on s’y dirige mais se heurte à un mur et une barrière. On demande de nouveau notre chemin et on nous parle finalement de la sortie W2 et du troisième étage. Ah ? Parce qu’on n’est encore qu’au second ? L’aéroport nous parait déjà énorme et pourtant, ce n’est pas terminé. Montant les escaliers, on découvre un long, large et haut pont pour accéder au second bâtiment. Nos sacs à dos chargés aux épaules, on s’avance en espérant voir bientôt la fin mais une fois l’autre bâtiment atteint, on découvre qu’il nous faut encore traverser un nouveau pont, toujours aussi long, haut et large.
On atteint alors le terminal A. On observe autour de nous et on s’aperçoit qu’il nous faut traverser la très longue salle pour aller voir les panneaux d’affichage. Quelques minutes plus tard, on réussit à trouver notre numéro de porte. On lit ‘A10’ et on se dirige vers l’endroit précisé… Là, nouveau poste de contrôle des passeports et des billets, on attend derrière tout le monde pour finalement découvrir que ce n’était pas le bon endroit. On revient donc sur nos pas, dépitées et fatiguées. On jette de nouveau un coup d’œil près du panneau d’affichage et on se rend alors compte que la zone de transfert internationale était en fait dans le couloir de droite, mais comme c’était la seule inscription marquée sur le mur sans signalisation lumineuse, on ne l’avait pas remarqué, tout simplement.
On accède enfin au lieu dit et on subit encore un contrôle d’embarcation/passeport et d’affaires personnelles. Le temps d’acheter des cadeaux de remerciement pour un ami de la famille de mon amie et de boire un chocolat chaud autour d’une gaufre épaisse de chocolat, on se repositionne devant les guichets de la porte A107. L’embarcation est annoncée à 21h30 mais une file d’attente s’est déjà initiée, alors on suit le mouvement. Une demi-heure plus tard seulement, les portes s’ouvrent. On vérifie de nouveau nos papiers et embarcation puis on nous laisse passer. Dernier tournant, encore une vérification. Enfin, on entre dans l’avion.
Deux heures plus tard, on arrive au Vietnam, à Ho Chi Minh Ville et je dois encore faire mon VISA à l’arrivée. Je me dirige au lieu dit, rempli une fiche, donne le tout avec 250 RMB chinois (n’ayant pas de VND ni de USD). Une demi-heure plus tard, je rejoins mon amie qu m’attend avec nos valises et on subit un dernier passage de contrôle avant de quitter l’aéroport – enfin !

On rencontre l’ami de la famille à mon amie qui nous amène à notre hôtel en taxi. Une fois arrivées, on découvre notre chambre : étroite, à lits doubles, avec une salle de bain déjà mouillée et une forte odeur d’humidité. L’air est confiné mais on se résout quand même à y rester pour la nuit et demander une chambre avec fenêtre le lendemain. Ce fameux lendemain – qui n’est d’autre qu’aujourd’hui -, on reçoit les clés d’une chambre au cinquième étage. Chambre avec fenêtre, oui, mais à un lit à deux places uniquement et à une couverture d’une personne. On visite encore une autre chambre à l’odeur forte de vin et de renfermé, toujours sans fenêtre. On décide d’aller voir ailleurs.
Mon père m’avait envoyé une adresse et on s’y rend. On voit une chambre à un lit à deux places mais nettement plus enviable que l’hôtel où on était. On se décide d’y emménager et on retourne à l’hôtel. Mais là, problème, la propriétaire de l’hôtel refuse de nous rendre nos passeports si on ne paie pas les quatorze jours réservés. Bien sûr, on refuse et on appelle H. (l’ami de la famille) qui vient nous aider. On se résout à donner une compensation et on quitte cet endroit. Bien que nous avions trouvé l’hôtel proposé par mon père adéquat, H. nous conseille d’aller ailleurs : le quartier étant risqué pour des filles. Il faut dire aussi que H. travaille dans l’éco-tourisme au Vietnam et, du coup, il nous propose un plan C.
Hotel

Et, croyez-moi, quand le plan A n’est pas le bon, le plan B n’est pas toujours celui à considérer. Il y a parfois de ces plans C qu’on aurait préféré être directement un plan A.

chambre Chambre 2

Et tout cela pour seulement 15 USD/nuit, négociée par H. à 10 USD/nuit… pas mal, n’est-ce pas ?
Chambre 3





---------------------------------------------------------------------
DeviantART du jour

Make this go on

Crédit :
Photo 1, 2, 3, 4
Lusionnelle, Hôtel à Ho Chi Minh City, Vietnam
Dessin - DeviantART du jour
Make this go on forever II, Nonnetta,
nonnetta
 
 
Current Mood: tiredtired
 
 
hockthebook
17 January 2011 @ 01:19 pm
Aujourd'hui, pas de citation car je ne vais pas parler de quelque chose de connu ni d'expérimenté. En vérité, je vais même vous demander une faveur.

Vous devez sans doute connaître Hayao Miyazaki. Co-fondateur du studio Ghibli, Miyazaki est un excellent dessinateur de manga et réalisateur de film d'animation. Il est aujourd'hui une référence au Japon comme en Occident. Ses films sont touchants et son univers fascinant. On y pénètre aisément et c'est difficile d'en ressortir...
Pour ne citer que les plus connus de ses films d'animation, je dirais Princesse Mononoke (film qui lui donna autant de succès en Occident), Le voyage de Chihiro, Mon voisin Totoro, Le Château Ambulant et son dernier, Ponyo sur la falaise. Mais il y en a d'autres avant ça que les amateurs connaissent bien, comme Nausicaä de la vallée du vent ou bien Laputa, le château dans le ciel.

Hayao

 
D'ailleurs, ses films ont souvent été récompensés. 4 prix Mainichi Noburoo Oofuji, 5 Grand prix de l'animation Mainichi, 1 Ours d'or du meilleur film de la Berlinade (2002, Le voyage de Chihiro), Oscar du cinéma meilleur film d'animation (2002, Le voyage de Chihiro), etc.
C'est pour ma part un vrai coup de cœur.

Néanmoins, Hayao Miyazaki, même si excellent dans son art, n'est pas le sujet principal de ce blog. Non, je veux ici évoquer le nouveau film d'animation du studio Ghibli, qui s'appelle "Arrietty , le petit monde des chapardeurs", adaptation du livre de Mary Norton, et dont le scénario a été écris par - évidemment - Hayao Miyazaki ! Mais c'est, cette fois, de la main de Hiromasa Yonebayashi qu'est signé ce film d'animation. Il est, à l'heure actuel, le nouveau prétendant à la succession du fondateur du studio Ghibli.
En 2006, certains se rappellent probablement encore des Contes de Terremer de Goro Miyazaki. On avait alors parlé de lui comme du digne successeur de son père. Oui. Sauf que voilà, aujourd'hui, on en désigne un autre : Hiromasa Yonebayashi.
Mais pour savoir qui, de l'un ou de l'autre, sera le réel héritier de ce géant de l'animation japonaise, il faudra sûrement attendre encore quelques années - des fois qu'un autre surgisse encore du studio.

Arrietty

Scénario : " Dans la banlieue de Tokyo, sous le plancher d’une vieille maison perdue au cœur d’un immense jardin, la minuscule Arrietty vit en secret avec sa famille. Ce sont des Chapardeurs. Arrietty connaît les règles : on n’emprunte que ce dont on a besoin, en tellement petite quantité que les habitants de la maison ne s’en aperçoivent pas. Plus important encore, on se méfie du chat, des rats, et interdiction absolue d’être vus par les humains sous peine d’être obligés de déménager et de perdre cet univers miniature fascinant fait d’objets détournés. Arrietty sait tout cela. Pourtant, lorsqu’un jeune garçon, Sho, arrive à la maison pour se reposer avant une grave opération, elle sent que tout sera différent. Entre la jeune fille et celui qu’elle voit comme un géant, commence une aventure et une amitié que personne ne pourra oublier " (cf. Allocine)

Pour voir la bande d'annonce, une seule adresse :
http://www.youtube.com/watch?v=yToFyFVL-kU

Le film est sorti depuis le 12 Janvier.
Ma petite faveur, citée au-dessus, serait que vous alliez le voir et me rapportiez vos avis. Etant en Chine actuellement, je n'aurais sûrement pas l'occasion de le voir avant longtemps. Merci donc à ceux qui répondront à la requête !

Et pour finir, voici, comme promis précédemment, mes petites trouvailles DeviantART absolument en rapport au sujet du blog. Ce ne sont là que des fragments et il vous suffira de cliquer sur l'image pour voir l'original ! Et n'oubliez pas de visiter l'artiste citée dans le crédit.

toto totoro totoro3 mononoke tor

Crédits :
Première image
"The Japanese Disney", Tom Preston,
avatar
 
 
Current Mood: geekygeeky
 
 
hockthebook
14 January 2011 @ 12:14 pm
Letitgo - LusionnelleLe passé appartient au passé. Il ne doit pas jeter son ombre douloureuse sur le présent.
Citation de Harry Bernard

Voilà une expression qui est d'actualité. J'aime beaucoup ce genre de phrases, car elles décrivent très bien comment je fonctionne - ou du moins, comment j'essaie de fonctionner, c'est parfois difficile, je l'admets...
En ce moment, j'ai l'inspiration qui décolle et je n'arrête plus ni d'écrire ni de dessiner. J'ai déjà fait quelques portraits dont je me sens fière. J'ai également eu l'envie de me retenter au Shout it out. Qu'est-ce que c'est que cette chose ? Et bien, "Shout it out" est une communauté DeviantART dont le principe est simple : il s'agit de réaliser une création (dessin, photographie, typographie...) dans laquelle sont exprimées nos pensées, celles qu'on ne dirait pas forcément à notre entourage mais qu'on a le courage ou/et l'envie de transmettre dans une même création. 

Pour voir cette communauté, suivez le lien suivant (attention, site en anglais) :
http://shout-it-out-project.deviantart.com/

Donc, j'ai moi-même réalisé un nouveau Shout it out que vous pouvez voir juste à droite. J'ai toujours aimé ce concept mélangeant création et texte. Comme j'aime dessiner et j'aime écrire, c'est une occasion d'assimiler les deux bien qu'ici il ne s'agisse que de mots.
Je l'ai réalisé en m'inspirant de la chanson "Let it be" du groupe The Beatles (mais bien sûr, tout le monde connaît) et de ses paroles :

" And when the broken hearted people living in the world agree,
there will be an answer, let it be.
For though they may be parted there is still a chance that they will see,
there will be an answer. let it be. "

(Par ailleurs, je vous recommande la version de Ray Charles - splendide. Tout comme sa reprise de "Yesterday" qui est encore plus belle.)




Mais en parlant de dessin et du projet "Shout it out", je me dois de vous présenter une communauté à laquelle je suis devenue addictive depuis bien plus longtemps que fakebouk.
Il s'agit de DeviantART.

Cette communauté rassemble nombre d'artistes internationaux . Tout le monde présente ses créations aux autres artistes ou visiteurs. Il n'y a d'ailleurs pas de limite de support : modèle, photographie, animation, dessin, illustrations, écrits, sculpture... TDAout y passe pour notre plus grand plaisir. C'est un véritable régal des yeux et même source d'inspiration quand on s'essouffle un peu. Il y a tellement de styles différents et de personnalités qu'on trouve forcément un artiste qui nous plait.
Ceux qui auront apprécié un univers peuvent se régaler de leurs personnages préférés dessinés selon l'imagination de l'artiste. Ce sont ce qu'on appelle des fan arts.
Ceux qui sont juste curieux peuvent alors voir les travaux en cours de projets de bédés, de films d'animation et d'autres...
Les amateurs de cosplay pourront même s'y donner à cœur joie car plus en plus de photos sont uploadées sur le site.
Ceux qui aiment la photographie y présenteront leurs photos et auront la possibilité de les proposer aux graphistes amateurs de photo-manipulation.
De plus, le site possède bon nombre d'artistes et de graphistes qui mettent leurs œuvres à contribution de tous, formant ainsi un stock considérable de ressources. Ainsi, on trouvera des outils pour les logiciels comme les différentes versions d'Adobe Photoshop, par exemple.
Il y a également pas mal de tutoriaux conçus par les membres, challenges ou concours qui s'y déroulent pour ceux qui sont intéressés.

Pour les intéressés, une seule adresse :
http://www.deviantart.com/

A partir du prochain blog, je rajouterai en plus une mini-section DeviantART dans laquelle je vous ferai découvrir un artiste coup-de-cœur et une de ses créations que j'aurais préférées. Pour le plaisir des yeux... :-)

Crédits
Première image :
" Let it go ", Lusionnelle
Deuxième image :
" F e l l a . DeviantART Tour 5 ", greatLP
 
 
Current Mood: thoughtfulthoughtful
 
 
hockthebook
12 January 2011 @ 12:54 pm
La prospérité montre les heureux, l'adversité montre les grands.
Citation de Pline le Jeune, extrait de "Panégyrique de Trajan"

Bonne année 2011.

Je réalise soudain que je ne l'ai pas souhaité. Ce soir, cependant, je me demande si c'est une bonne chose de l'écrire car je risque bien de vous porter la poisse à tous.

Figurez-vous qu'en Chine, on peut facilement trouver un super appartement de 108m² pour un prix tout à fait abordable (encore plus quand on l'envisage dans une collocation). SAUF que, aussi bien que l'appartement puisse être, il y a toujours une - ou devrais-je, des - cacahuète. Et c'est le cas dans tous les appartements... Dans le mien, c'est par exemple avoir de l'eau chaude seulement entre 19/20h et minuit, quand encore on a de la chance. C'est aussi avoir une ribambelle de lumières sans que la moitié ne fonctionne (et je dois encore faire réparer l'interrupteur du salon - car à présent il n'y a plus du tout de lumière dans cette partie de l'appartement).
Mais, malgré tout, on s'y fait bien... au bout d'un moment. L'habitude est une chose remarquablement bien faite, même si elle n'évite pas, quelques fois, quelques lassitudes. Comme quand je fais une machine et qu'il faut que j'essore moi-même tout mon linge avant de le passer dans le coin séchage... Ou encore quand je dois faire attention au niveau d'eau déversé dans la bassine où je suis obligée de mettre le tuyau d'évacuation de la machine...
Mais aujourd'hui, et je devrais dire depuis hier soir, tout va de mal en pis. Bon, mon appartement n'a pas (encore) pris feu et je ne me suis pas (encore) fait cambrioler... alors d'un côté, tout ça est tant mieux (je touche du bois... ou ce qui s'en rapporte). Mais depuis hier soir tout mon quartier, les plombs ont sauté. Aujourd'hui, j'ai perdu également mon chauffage et il y a deux heures tout accès à l'eau. Si bien qu'à présent, je rédige ce blog confortablement installée dans l'hôtel où je suis arrivée quatre mois plus tôt.
C'est, au fond, une situation assez paradoxale ou ironique, puisque 2011 est pour moi un nouveau départ forcé. Et, comme je l'ai marqué vaillamment sur mon fakebouk - moi non plus, je n'échappe pas à cette mode -, ça commence par l'hôtel.

Tout cela pour dire que pour l'heure, je suis plutôt grande !
Même si, dans un sens, on pourrait dire que je le suis constamment. Un mètre quatre-vingt centimètres, oblige...

Mais pour continuer à parler de la Chine sans néanmoins rester dans les points relativement négatifs, voici deux photos que j'ai prises ce décembre et qui m'ont beaucoup plu.

Sportive  Sportive 2
Photo prises par Lusionnelle, à Xi'an, Shaanxi, Chine
 
 

Alors, non cette femme ne se dore pas au soleil hivernal de Xi'an ni même se prend une cure de pollution... Non, ces deux courageuses (et elles ne sont pas les seules, font tout simplement leur sport de la semaine. Étirements, musculation, vélo... Dans ce parc, on y trouve de tout pour tenir la forme. Et aucune tranche d'âge n'est oubliée. J'ai vu un petit enfant comme des femmes d'un certain âge. Mais je crois que la gente féminine était plutôt majoritaire.
Sympathique, n'est-ce pas ? 

Sport 3
Photo prises par Lusionnelle, à Xi'an, Shaanxi, Chine
 
 
Current Mood: grumpygrumpy